≡ Menu

Escalade de glace à Prévost

La température était parfaite avec un -5 Celsius, pas de vent, un ciel libre de nuages et un soleil digne de ce nom.  C’était le moment idéal pour aller essayer mes nouvelles bottes et mes crampons.

Nepal EVO

BlackDiamond - Cyborg

LaSportiva – Nepal EVO

BlackDiamond – Cyborg Pro

Grimper à Prévost (alias Shawbridge) est très accessible à tous.  Une cascade « école » étant accessible pour la grimpe en moulinette, ce qui fait que c’est un endroit idéal pour l’initiation.  En ce qui nous concerne, la cascade W4+ et W5 nous intéresse car haute de 60 mètres elle nous offre tout un défi.  Voir est bien mieux que lire une journée comme celle-là.  Nous en avons fait une vidéo.

L’accès aux cascades se fait via la Montée Sauvage à Prévost. Le stationnement est sur une rue résidentielle alors il est impératif de respecter la signalisation et surtout les résidents.

Pour s’y rendre :

De Montréal :

  • Autoroute 15 nord
  • Après St-Jérôme continuer vers la route 117 nord
  • Tourner à droite à : Rue De la Station
  • Tourner à gauche à : Montée Sauvage
  • Stationner le long de la rue en respectant les résidents
  • La marche d’approche est d’environ 10 minutes

Vous trouverez, le long de la 117, une épicerie et une multitude de restaurants.

{ 1 comment }

Un long congé à planifier – Option 1

Du 26 février au 6 avril prochain (2010) je serai en congé. Entre deux emplois. La situation rêvée. Pas de stress, aucune échéance, aucun dossier sur le bureau, pas de BlackBerry lié au travail, pas de courriels.  Et juste pour vous en ajouter un peu… Pas de patron, pas de trafic, pas d’échéances, pas de « sales meeting », pas de « forecast »… Ahhhhh le rêve, quoi!

Tout n’est pas si facile par contre. Ça fait si longtemps que je n’ai pas eu une si longue pause que j’ai trop d’idées et ne sais que faire… Il faut que je me fixe sur un plan et que je le mette à exécution.

Je dois choisir … Mais quoi???

Les options … Jusqu’à ce jour :

La Californie

La californie … Le plan serait d’atterrir à San Francisco Passer quelques jours là-bas, aller grimper à Planet Granite (@planetgranite)…  Poursuivre ma route en direction sud, mais juste avant, un peu vers l’est (direction Lac Tahoe) je m’enlignerais pour une visite familiale. Pas d’escalade mais peut-être un peu de ski à Squaw Valley. Mais ça, c’est vraiment pas certain! La chaleur du sud de la Californie m’appelle bien plus. Je me dirigerais rapidement vers le sud.

Destination Yosemite National Park pour aller, si la température le permet, au sommet de Half Dome.  Il se peut qu’à ce temps-ci de l’année, à cette altitude, bien, il y ait trop de neige.  Mais la visite du parc s’impose quand même.  Un petit tour  dans Tuolumne Medows serait à l’agenda également.  Comment passer si près de ce majestueux parc sans s’y arrêter?  Prochaine destination, toujours plus au sud, la ville de Bishop.

Bishop, un paradis pour l’escalade de bloc.  Plus de 2000 problèmes dans un environnement unique au monde.  On y retrouve deux type de roches.  De la rhyolite ce qui donne lieu à de l’escalade sur des rochers éclatés et remplis de bulles. C’est un peu comme grimper sur une Aero.  Dans ces cas-là on peut s’aventurer sur des blocs très déversants.  On y retrouve également de la monzonite,  ce qui ressemble plus à l’escalade sur le granite des Laurentides.  Tout ce que ça prend pour grimper à Bishop c’est un matelas, un sac de magnésie et des nerfs d’aciers comme certains de ces blocs peuvent atteindre une quarantaine de pieds.

La section « The Buttemilks » est là où on peut trouver ce qui peut être considéré comme le problème de bloc le plus célèbre au monde  « The Mandala » ouvert par Chris Sharma en 2000.

Pour un grimpeur de l’est de l’Amérique du Nord, cet endroit est presque mythique.  C’est un environnement tellement différent de ce à quoi nous somme habitués et la quantité de bloc est phénoménale.  Donc si ce voyage se concrétise,  je vous promets des photos et bien des « sends« .

À partir de là, il y a deux options.  Si la « tioga road (pass) » est ouverte et que la température est bonne bien c’est tout droit vers la côte pour emprunté la Pacific Coast Highway et continuer la route vers le sud, avec toujours le son et les odeurs de l’océan.  Il y aura des arrêts en route pour aller à la rencontre de certains tweeps entre autre @katiebeth @rockgrrl @dubid0.  Si la route est fermée, bien ce sera en route direct pour Los Angeles pour aller rejoindre le plus vite possible la plage!

La prochaine destination d’escalade dans cette route vers le sud serait le Malibu Creek State Park pour grimper entre autres ce qu’on appelle « Monkey rock ».  Ce nom lui fut donné car ils ont filmé une bonne partie de la version originale de « Planet of the apes ».

Évidement rendu là nous sommes à deux pas de Los Angeles.  Ce serait le temps de changer d’activité et envisager un peu de surf, de plage et de bon temps.  Profiter du soleil et du rythme de la côte Californienne.  Un voyage de 10 jours, deux semaines? Une autre question qui reste à répondre.

Le temps avance.  Une décision devra être prise.  Option deux demain!

Votre avis? Vos suggestions? … Allez-y! Je les attends…

{ 0 comments }

CliffBar « Shot Roks »

Shot RoksAu mois de novembre dernier lors du #Jtreetweetup à Joshua Tree nous avons eu la chance d’essayer de nouveaux produits.  Entre autre les « Shot Roks« .  De espèces de boules de protéines (20 mg par paquet plus précisément) enrobées à différentes saveurs.  Le contenu est d’environ 47% organique, comme bien des produits Cliff Bar.

L’effet de la protéine après l’effort à été très bénéfique pour la récupération lors de ce voyage d’escalade.  Il est certain que le produit n’a pas été développé comme collation quotidienne mais comme supplément après effort.

Quand ce sera disponible au Québec, je vous fait signe.

La compagnie nous a demandé du « feed back ».  Nous avons tourné ce petit video.

CliffBar Shot Roks #jtreetweetup par David Lutzy.

{ 0 comments }

Une communauté de grimpeurs …

Joshua Tree - CalifornieJ’ai toujours dit que de pratiquer un sport comme l’escalade de rochers était une excellente excuse pour voyager.  Aujourd’hui en est la preuve.  Depuis un certain temps, il est de plus en plus intéressant de prendre contact avec la grandissante communauté de grimpeurs qui existe sur le réseau Twitter.  Dans des « trouvailles » sur ce réseau je suis venu en contact avec des gens comme @theclimbergirl une brillante avocate de Seattle qui vient tout juste de revenir d’une expédition au Népal en compagnie de l’organisation @climwithus. Il y a aussi @highsteph, une grimpeuse de renommée internationale qui s’adonne à la pratique de B.A.S.E jumping et des vols en wingsuit, qui elle revient d’un voyage en Suisse et de plusieurs sauts de la renommée falaise Eiger.  Là ou s’est fait récemment le plus long saut de BASE en wingsuit.  Parmi les autres membres de cette communauté, que vous pouvez suivre en tout simplement faisant un follow sur la liste d’amis suivante : www.twitter.com/davidlutzy/climbing-friends, il y a @rockgrrl et @katiebeth.  Ce sont ces 2 grimpeuses qui ont eu l’idée d’organiser un #tweetup (rassemblement d’utilisateurs de Twitter) pour aller faire de l’escalade à Jushua Tree en Californie.  Les discutions peuvent être suivis en faisant une recherche avec le tag #jtreetweetup.  Ce qui évidemment piqua ma curiosité  au point de vouloir y participer.  Au début, nous suivions la progression de l’organisation de l’événement via des courriels.   Etonnement la liste de participants semblait s’allonger, aux point ou les instigatrices ont du mettre sur pied une page wiki car les courriels devenaient trop nombreux.  De fil en aiguille près d’une trentaine de personnes se sont joint au mouvement, qui est devenu avec les semaines, le plus important tweetup de grimpeurs à ce jour.  Evidemment, je n’ai pas pu résister à l’invitation de me joindre à eux.  Je suis donc, en ce moment, sur un vol en direction de Los Angeles pour aller me joindre à eux.  Quatre magnifiques journées dans le parc national de Joshua Tree,  un paradis pour grimpeurs au beau milieu d’un désert situé à 1 heure au nord de Palms Springs.

D’un point de vue logistique, aller camper et grimper dans le désert n’est pas une mince tâche quand on doit traverser l’Amérique en avion.  Un sac à dos remplis de matériel d’escalade pèse à lui seul près de 20 killos  on doit alors ajouter à ce poids, la corde, le casque et quelques extras. Avec tout ça, on peut grimper.  Mais pas camper.  C’est là qu’entre en jeux REI (@rei_coop sur Twitter)  un simple coup de téléphone à la succursale REi de Santa-Monica et tout était réglé.  Je dois aller chercher une tente, un sac de couchage et un tapis de sol que je prends en location.  Un excellent service je dois dire.  Ce qui donne à mon sac de « matos » le poids modique de 21 kg.  Quand la limite de poids est de 23kg, tout est calculé.  La location de voiture je l’ai fait avec www.priceline.com.  Pouvez-vous croire que j’ai loué une petite voiture pour 14$ par jour à partir de LAX pour une semaine.  Ce qui donne, après les taxes et tout, 140$ !  Merci à ma sœur pour le tuyau.

{ 0 comments }

Choisir son sac à dos

Bien choisir et ajuster son sac à dos.  Un clip vidéo qui nous explique l’importance pour bien en profiter.

{ 0 comments }

FiveTen – Gambit

Grimper en bottes de marche nos ancêtres l’ont fait, et ce, avec mon admiration.  Aujourd’hui il est possible de grimper à des niveaux de plus en plus difficiles et ce grâce en partie à l’évolution de la varappe.  Il y a 20 ans, quand je faisant mes premiers pas sur la roche, le dicton était « Plus ça fait mal, mieux c’est! ».  Les chaussures étaient très (trop!) petites.  Je garde un très bon souvenir de mes Boréal Ninja grandeur 4, alors que je chausse du 8.  Depuis le temps les chaussons sont devenus bien plus confortables.

Depuis un an j’ai le plaisir de grimper avec des FiveTen Gambit.  Le cuir synthétique perforé permet une évacuation de la chaleur et rend le chausson très confortable. Ce qui en fait un excellent choix pour les voies de plusieurs longueurs. J’ai grimpé autant du granit des Laurentides que de la Californie avec ces varappes sans être limité.  Que ce soit pour de la dalle, de la fissure ou du léger grattonnage, vous serez bien servis.  FiveTen à pris soins d’équiper la Gambit de la semelle Onyx ce qui lui donne une performance en adhérence hors pair. Le « edging » n’étant pas sa force.  Dans les voies à plus petits grattons et plus techniques la Gambit peut manquer de précision et de support.  J’ai l’impression qu’après un ressemelage ce sera mieux à ce niveau.

En bref, un excellent choix pour une chaussure tout usage très performante.  J’adore!

{ 0 comments }
  • Archives
  • Gallerie
  • Aucune de ces réponses …
  • Matériel
  • Parachutisme
  • Photos et Vidéos
  • Récits de grimpe
  • 2011
  • 2010
  • 2009