≡ Menu

Mont Rainier – L’équipement

Atteindre le sommet d’une montagne comme Rainier tout en demeurant confortable requière du matériel.  Le point de départ de l’acensions se situe autour de 5,000 pieds au dessus du niveau de la mer.  Le somme quand à lui est à plus de 14,000 pieds.  On passe donc d’une température estivale à la possibilité d’un froid intense avec des conditions pouvant ressembler à une journée froide d’hiver au sommet d’un mont de ski.  On passe donc de l’été à l’hiver assez rapidement.  L’altitude joue aussi en notre défaveur, à mi montagne nous serons à une altitude d’autour de 11,000 pieds.  Ce qui veut donc dire que le manque d’oxygène est bien réel et influence radicalement notre capacité à s’adapter aux changements climatiques.  À titre d’exemple, à bord d’un avion  de ligne, la cabine est pressurisée à l’équivalent de 8,000 pieds.  Il va de sois aussi que la fatigue est également un facteur non négligeable.  En plus des vêtements, de l’équipement spécialisé est essentiel.

 

Dans le but de se mettre dans la meilleure position possible pour atteindre son objectif  « Ça en prends du stock ! » .  Voici donc le « checklist » de cette expédition.

 

?   Un sac à dos d’une capacité d’autour de 70 litres.
?   Un sac de couchage pour une température de -20°c  et son sac de compression.
?   Une paire de bottes de haute montagne, isolées, imperméables et pouvant accueillir des crampons de marche.
?   Une paire de crampons de marche.
?   Un piolet de marche.
?   Une paire de guêtres respirant.
?   Une paire de bâtons de marche extensibles.
?   Un harnais d’escalade et des mousquetons.
?   Deux paires de bas de haute route.
?   T-Shirt respirant (Pas en coton !).
?   Isolant de corps de densité moyenne.
?   Une paire de pantalons courts
?   Une paire de pantalons d’escalade.
?   Une paire de pantalons « soft shell »
?   Une pare de pantalons  « hard shell » résistant au vent et à la pluie.
?   Un polar technique léger.
?   Un isolant haute performance de type Primaloft
?   Un manteau technique « soft shell »
?   Un manteau technique « Hard shell »
?   Une « doudoune » pour froids intenses.
?   Une casquette.
?   Un casque d’escalade.
?   Une tuque légère pouvant être mise sous un casque.
?   Une cagoule.
?   Lunettes de glacier.
?   Lunettes de ski.
?   Gants légers en polar.
?   Gants moyens.
?   Mitaines de haute montagne.
?   Une lampe frontale.
?   2 bouteilles d’eau d’un litre.
?   Le nécessaire pour manger.
?   La nourriture.
?   Crème solaire.
?   Baume à lèvre.
?   Un transpondeur GPS en cas d’avalanche.
?   Des sacs étanches.

C’est en somme ce qui se trouvera dans chacun de nos sacs à dos.  Le poids sera autour de 45 lbs (20 kg).  Malgré le fait que nous avons vérifié le matériel avant le départ de Montréal.  La première priorité sera de nous assurer que tout est en ordre à notre arrivée à Seattle.  Le point de départ de l’expédition est à 2h du grand centre donc ce sera le moment de combler les manques si il y a lieu.  Une fois le matériel réglé, la prochaine priorité est d’organiser la nourriture que nous apporterons sur la montagne.

Mais tant qu’à être à Seattle, pourquoi pas visiter un peu aussi …

{ 0 comments… add one }

Leave a Comment

  • Archives
  • Gallerie
  • Aucune de ces réponses …
  • Matériel
  • Parachutisme
  • Photos et Vidéos
  • Récits de grimpe
  • 2011
  • 2010
  • 2009