≡ Menu

Jours 4 à 16

Les vacances sont bien entamées.  J’ai simplement une question.  Pourquoi le temps passe plus vite quand c’est les vacances? Qu’à ce la ne tienne, j’en profite comme il se doit.  La température est vraiment au rendez-vous jusqu’au jour 16, où dame nature nous donne un répit de soleil, question de nous rappeler où nous sommes et nous faire apprécier le soleil qui sera de retour prochainement.  Ils annoncent un soleil radieux à partir du jour 18 (16 mars 2010), sans nuage… En attendant de vous raconter ce que je ferai, voici un résumé de ce qui s’est passé.

Jour 4 :

Le semaine de la mode bat son plein dans le Vieux-Montréal.  Ce soir-là c’était le soir de la nouvelles collection Harricana… Verdict? Tout simplement magnifique. L’association avec Chlorophylle est un excellent match.  Vous pouvez voir un aperçu sur le site officiel de la Semaine De La Mode en photos et en vidéos.  Je suis donc très fier de me joindre à l’équipe en avril.  Mais en attendant, il reste pas mal de jours de vacances!

Jour 5 :

Une journée parfaite pour aller profiter de l’hiver… Vous l’aurez deviné, en snowboard!

Belle-Neige jour 5Je vous passe les détails du genre : «On a ben ben du fun!», «Il fait donc beau!», «C’est l’fun en vacances!», «La neige est belle aujourd’hui», «Je pense que j’ai bronzé juste dans le visage»…  Car tous les jours en snow depuis le jour 1 sont pareils.  Alors voilà le jour 5.  Rien de bien différent des autres!

Jours 6 et 7 :

Je vous ai dit que j’étais en vacances … Mais j’ai menti un peu.  Je suis allé bosser pendant deux jours chez Harricana.  En plus d’une rencontre dans le but de joindre le conseil d’administration de l’ANEB.  Donner est un élément important dans mon équilibre de vie et je suis bien content de pouvoir m’allier à un organisme comme celui-là.  Soyez sans craintes, je vais vous solliciter pour aider le temps venu.

Jour 8 :

Euuuuuuh… Bonne question, je ne me souviens plus trop trop! Je me fais vieux je crois.  Vous vous souvenez, vous, ce que j’ai fait?

Jour 9 :

Ahhh le jour 9.  Je suis assis sur mon sofa, les pieds sur le pouf et quand je vais me lever, je vais avoir un vif souvenir du jour 9.  Mon corps s’en souvient encore et ça fait une semaine.  Je vous explique.

Le tout commence comme un dimanche typique.  Il fait beau, le soleil est évidemment au rendez-vous.  Mais contrairement à l’habitude, c’est aujourd’hui que je transporte mon expérience en snow sur une « vraie » montage.  Vous aurez deviné, le Mont Tremblant!  Diantre, que c’est haut!  Dans un souci de comparaison, voici quelques données:

- Belle-Neige : 460 pieds
- Mont-Tremblant : 2 131 pieds

Donc si vos calculs sont bons, une descente à Tremblant équivaut à plus de 4,5 descentes à Belle-Neige.  Donc une grosse journée en perspective.

À première vue c’est haut, impressionnant et je l’avoue, intimidant.  Quand en plus on constate que les enfants qui prennent des cours portent tous un GPS pour les retracer sur la montagne si jamais ils prennent un mauvais virage sur l’une des 95 pistes, bien on se demande bien comment on va faire pour ne pas se perdre nous même.  Mais je suis bien entouré. Mon guru de la planche à neige est avec nous.  Un habitué des «vraies» montagnes.  Donc pas de souci. On fonce.  Télésiège quadruple débrayable qui te catapulte au sommet en environ 10 minutes. Juste ça, ça donne le vertige.  En haut, on peut s’élancer dans toutes les directions. Un panneau nous indique les temps d’attentes de la vingtaine de télésièges et au sommet, il y a un resto avec terrasse et BBQ.  La classe, quoi!  Mais comme nous sommes ici pour descendre, bien, on y va.  Je suis le guide.  Tout se passe bien, on n’en finit plus de descendre… Et je crois bien avoir répété «Non mais, man, c’est donc ben haut!» une dizaine de fois. On y va rapidement pour une deuxième, une troisième.  Après environ une heure, bien j’ai déjà fait plus qu’une journée habituelle sur «ma» petite montagne que j’aime bien.  Mais la descente numéro 4 est la plus mémorable de la journée.  Je suis évidemment un peu plus fatigué qu’à l’habitude.  Beaucoup de monde sur les pistes, la tension monte… Je tente de naviguer autour de tout ce trafic. Mais honnêtement, c’est le trafic qui me contourne un peu, je crois.  Tout va bien par contre.  Selon mon guru, mes virages sont bien exécutés, jusqu’au moment ou …. PAF! Ou je dirais plus BOUM! PAKlOW! BADOUM! et pour finir OUCH! … Mais merde que ça fait mal! Un violent coup sur… les fesses. Je vous jure: une semaine plus tard, j’ai encore mal.  Je ne sais pas trop ce qui s’est passé mais j’ai bien dû tomber d’au moins 30 pieds pour avoir mal comme ça! 4 tonneaux et un 360 dans je ne sais quelle direction.  Je ne suis pas un de ceux qui va se plaindre au moindre mal, mais là, j’ai pris une pause tout en écoutant les rires de mon Guru.  Mais bon, on repars! Le reste de la journée se passe sous le signe du soleil ascendant ciel bleu. Je ne sais pas comment je verrai «ma» montagne hebdomadaire après ce périple en haute montagne, mais ce fût une journée mémorable.  On y retourne c’est certain.

Jour 10 et 11:

Un lundi assez occupé.  Dans un premier temps, on soigne «LA» blessure de la veille. Une fois en position verticale tout s’enchaine.  Réunion cool pour donner un coup de main à un super site Internet sur les trucs de voyage TripTruc.com.  Fort sympathique et j’espère aidant pour les concernés.  Je poursuis la journée avec une virée à Ottawa.

L’excuse : Une rencontre de consultation sur l’utilisation des médias sociaux pour une firme d’investissement. Question de payer le voyage et de se donner une pause de vacances.

La vrai raison : Une virée magasinage chez 3 dépositaires de la marque First Ascent.  Comme bien des marques américaines nous n’en avons pas au Québec.  Question de francisation des produits. Des produits de qualité supérieure conçus et construits avec une idée en tête: la performance.  Conçus par et pour des alpinistes ça donne un résultat qui me fait penser aux premières années de Arc’Teryx. La sélection est limitée, ils se concentrent sur des produits haute performance et polyvalents. Donc nul besoin de 3 ou 4 manteaux. Un suffit. Le prix, vous dites.  Beaucoup moins dispendieux que les marques habituelles.  Surprenant également. Malheureusement ils n’avaient aucun des 2 items dont j’avais besoin en stock, dans la bonne taille.  C’est donc partie remise.

Jours 12 et 13 :

Des journées « sooooociales » et promenade en ville.  Rien à signaler vraiment… Je suis allé passé une partie de journée chez mes ex-employeurs question de donner un coup de main pour un gros événement.

C’est aussi aujourd’hui que nous réservons nos billets d’avion pour la Californie. Départ vendredi le 19 mars. Le soleil, la plage, l’océan nous attendent.

Jour 14 :

Il faut croire que j’ai hâte d’être chez Harricana. Une autre journée de travail. C’est la dernière (NOT!).

Jour 15 :

8h00 am le cadran sonne.  Mais vous dites «Pourquoi un cadran en vacances.  Encore moins un cadran en vacances un samedi!».  Un « grand » projet se met en œuvre aujourd’hui.  À la suggestion de mon Guru de la place à neige, nous décidons de participer au concours Doritos Viralocité.  Évidemment on va gagner les 100,000$ alors c’est pas la peine de participer à partir de maintenant ;-).  On se lance dans un grand projet de tournage.  Une caméra dans la voiture, la GoPro placée à toutes sortes d’endroits tout au long de la journée, un GROS sac de Doritos et 8 heures de tournage.  Évidemment, je vais vous montrer ça – en plus de vous inviter à voter – le temps venu.

À suivre …

Jour 16 :

Première journée de pluie depuis le début des vacances.  Dans un sens, ça fait du bien.  J’ai quand même bougé un peu, mais pas beaucoup je vous assure. Je me suis concentré à faire du montage vidéo – 100,000$ nous attendent – et écrire ce billet.

La suite des journées … Ça reste à planifier, mais comme nous partons vendredi, il y aura de la préparation de vacances c’est certain.

Bookmark and Share

{ 2 comments… add one }

  • Le GURU 15 mars 2010, 15 03 23 03233

    Combien de Doritos tu as ingurgité encore??!

  • David 6 juin 2010, 18 06 59 06596

    Trop … Juste trop!

Leave a Comment

  • Archives
  • Gallerie
  • Aucune de ces réponses …
  • Matériel
  • Parachutisme
  • Photos et Vidéos
  • Récits de grimpe
  • 2011
  • 2010
  • 2009